Your browser does not support JavaScript!

SOULAGER LE NERF SCIATIQUE

Pourquoi la ceinture lombaire gonflable AIR LOMBAIRE est-elle si efficace pour soulager le nerf sciatique ?

Vous vous demandez sans doute pourquoi la ceinture lombaire AIR LOMBAIRE aurait une efficacité tellement supérieure aux autres dispositifs soulagement des douleurs de sciatique, que vous connaissez déjà !

Nous expliquerons ci-après pourquoi, lorsque le nerf sciatique est coincé, l’origine de la douleur est en réalité une compression des racines du nerf sciatique au niveau L4 ou L5. Ainsi, pour soigner la douleur de sciatique, puisque l’origine de la douleur est d’abord mécanique, c’est aussi d’abord mécaniquement qu’elle devra être traitée pour soulager durablement, bouger, vivre !

Soulager le nerf sciatique, Bouger Naturellement, Vivre Normalement

Au-delà de la phase de soulagement immédiat de la douleur du nerf sciatique, la ceinture AIR LOMBAIRE vous accompagnera dans votre reprise d’activité. Il ne s’agit donc pas de l’abandonner trop tôt et de prendre le risque d’une nouvelle crise de sciatique. Peut-être pensez-vous ou avez-vous entendu dire que les ceintures lombaires, c’est mauvais pour les muscles physiologiques. Dans ce cas, vous pensez surement qu’il faut porter au minimum votre ceinture lombaire et la remiser au placard le plus vite possible. C’est en effet un des reproches classiques fait aux ceintures élastiques traditionnelles, avec plus ou moins de fondement scientifique.

Une chose est sûre, avec la ceinture lombaire gonflable AIR LOMBAIRE, qui n’est pas élastique, vous n’avez aucun risque de fonte musculaire ; au contraire, il a été constaté que les patients portant durablement la ceinture AIR LOMBAIRE regagnent du muscle, et la raison est simple à comprendre.

En fait, la ceinture n’a pas de propriété intrinsèque sur la musculation, mais parce qu’avec la ceinture AIR LOMBAIRE, la douleur est efficacement combattue, les utilisateurs reprennent leurs activités sans faire de mouvements de compensations et alors, ils reconstituent et développe leur masse musculaire. Vous êtes le moteur de votre développement musculaire, mais parce qu’avec AIR LOMBAIRE, vous n’avez pas de douleur et pas peur de vous faire mal, alors AIR LOMBAIRE contribue au redéploiement de votre masse musculaire !

En résumé, la ceinture gonflable AIR LOMBAIRE permet soulager les nerfs sciatiques et de prévenir la récidive pendant vos activités quotidiennes.

A noter : à réception du produit, vous avez 30 jours pour tester la ceinture. Si la ceinture est efficace, le soulagement est immédiat et la prise en charge garantie sur prescription. Si les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous (moins de 1% des cas), votre argent vous est intégralement restitué.

Alors n’attendez plus pour être SOULAGÉ, BOUGER, VIVRE, essayez AIR LOMBAIRE !

La douleur du nerf sciatique

Votre dos est comparable à une « pile d’assiettes » (les vertèbres) séparées par des « serviettes » (les disques) qui les empêchent de s’entrechoquer et de se briser. Entre deux « assiettes » (vertèbres) sortent de chaque côté les nerfs qui vont innerver les muscles et les organes. Comme la pile d’assiettes, votre dos n’est pas totalement flexible mais vous pouvez néanmoins le bouger, lui appliquer des mouvements de torsion.

Les assiettes du bas sont les vertèbres lombaires. C’est sur elles que pèse tout le poids et c’est en général là que ça fait mal. Le nerf sciatique a ses racines au niveau de des vertèbres lombaires L3, L4 et L5. Le nerf sciatique est le plus long nerf chez l’être humain et aussi celui qui a le plus gros diamètre. Donc il n’est pas étonnant que ce soit le nerf sciatique qui pose le plus souvent problème.

Le nerf sciatique est parfois appelé nerf ischiatique ; il est présent en deux exemplaires dans le corps humain, de chaque côté de la colonne lombaire. Il descend dans le membre inférieur via les fesses, se prolongeant sur la face postérieure de la cuisse jusqu'à l'arrière du genou. De là, il se sépare en deux, d’une part le nerf fibulaire commun à la face extérieure du mollet, descendant sur l'avant de la jambe et du pied, d’autre part le nerf tibial, à l'arrière de la jambe et sous le pied.

Comme le trajet du nerf sciatique touche presque totalement la zone allant de la fesse jusqu'aux orteils, lorsqu'une sciatalgie apparaît (douleur le long du nerf sciatique), la douleur suit le parcours du nerf. Généralement, les symptômes douloureux sont localisés d'un seul côté du corps, du côté du nerf atteint. Il est possible que les deux nerfs sciatiques soient atteints en même temps, on parlera alors de sciatique bilatérale. Lorsque la douleur se propage en sautant certaines parties de l’anatomie du nerf sciatique, on parle de sciatique tronquée.

En comprenant l’anatomie du nerf sciatique et son trajet, nous pouvons expliquer que l’intensité de la douleur de sciatique est fortement corrélée à la pression exercée sur le bas du dos, cad les vertèbres lombaires ; plus la compression est forte, plus la douleur se propage loin le long du nerf sciatique coincé ; et nous allons voir que cette pression est fortement dépendante de la position de la personne.
A titre d’illustration, observons comment la pression sur les disques intervertébraux varie selon la position de la personne :

Prenons la pression discale de référence égale à 100 en position debout, la tête alignée verticalement avec le buste.

Si vous passez en position allongé sur le dos, cette pression passe à 25, soit une diminution de 75%. On comprend donc pourquoi énormément de personnes voient leurs douleurs de sciatique diminuer fortement voire disparaître en position allongée, et réapparaître lorsqu’elles se lèvent le matin !

A contrario, la position debout, penché en avant pour soulever un poids sans fléchir les genoux, impose une pression discale de 220 (par rapport à 100). On retrouvera ce type de situation lors de port de charges lourdes, d’activités de jardinage et de ménage dans la vie quotidienne.

On comprend donc mieux un certain nombre de facteurs de risque pour les douleurs de nerf sciatique.

Les facteurs de risque pour le nerf sciatique

Ainsi, les événements ou habitudes de vie qui se traduisent par une augmentation répétée et durable de la pression absorbée par les disques lombaires peuvent favoriser l'apparition d'une compression du nerf sciatique :

  • Les travaux ou activités qui nécessitent de soulever de lourdes charges pendant de longues périodes
  • L’exposition intense et répétée à des vibrations
  • La pratique d'un sport ou d'une activité qui amène à se courber ou à faire des torsions de tronc
  • Le port de chaussures à talons hauts qui est certes très bon pour la silhouette mais mauvais pour le dos parce qu’il induit un désalignement de la colonne et donc une surpression discale au niveau des lombaires. Alors Mesdames, de temps en temps oui, mais tous les jours, non !

Indépendamment de ces situations, il existe des facteurs de risque hygiéno-diététiques :

  • Mode de vie sédentaire : les personnes qui restent assises pendant de longues périodes et qui sont physiquement inactives sont plus susceptibles de développer une compression du nerf sciatique que les personnes actives.
  • Le vieillissement, à travers l’usure des structures osseuses et ligamentaires
  • Le stress et tabac qui diminuent la qualité de l’hydratation des disque intervertébraux
  • Le surpoids car plus le corps est lourd à porter, plus le dos souffre pour le maintenir en position verticale.

Il existe enfin des facteurs de risque médicaux :

  • Les personnes atteintes d'arthrose.
  • Les personnes diabétiques : la sciatique du diabète est également connue sous le nom de neuropathie diabétique.

Enfin, la grossesse est un facteur de risque d’inflammation du nerf sciatique. En effet, le poids du ventre combiné à une sécrétion accrue des hormones de grossesse (oestrogène, progestérone) qui assouplissent les tissus peuvent être à l'origine d'une sciatique.

Soulager le nerf sciatique coincé

Nous allons maintenant nous focaliser sur la douleur de sciatique liée à une compression du nerf sciatique (plus de 90% des cas de sciatique) afin d’identifier les moyens les plus efficaces de soulager les personnes afin de leur permettre de bouger naturellement et de vivre normalement.

Nous avons maintenant compris que dans l’immense majorité des crises de sciatique, l’origine de la douleur est d’abord mécanique : quelque chose coince le nerf sciatique. Donc l’utilisation de produits anti-douleur ou anti-inflammatoire ne permet pas d’agir sur la cause de la sciatique.

Comme la sciatique est liée à un nerf sciatique coincé, il faudra chercher à décoincer le nerf sciatique. Sachant que cette compression est due le plus souvent (au moins 85% des cas) au disque intervertébral, la question devient : comment permettre au disque lombaire de ne pas déborder pour ne pas appuyer sur le nerf sciatique ?

La réponse consiste à exercer une force d’étirement vertical sur la colonne de façon à redonner de l’espace vertical au disque écrasé entre deux vertèbres, afin qu’il retrouve sa position et son amplitude naturelle. C’est ce que propose traditionnellement le kinésithérapeute lors des exercices d’étirement lombaire. Seulement, lorsque la structure musculaire et ligamenteuse qui soutient la colonne est insuffisamment développée, une aide est nécessaire pour maintenir cet effet de décompression verticale. C’est toute la philosophie d’action de la nouvelle génération de ceintures lombaires gonflables AIR LOMBAIRE.

Les exercices pour décoincer le nerf sciatique

A réaliser en accord avec votre professionnel de santé référent pour le nerf sciatique.
Pour soulager temporairement votre nerf sciatique, il existe trois exercices que vous pouvez pratiquer très prudemment en évitant de basculer le bassin vers l’avant, et en gardant le dos droit :

  • Montez simplement sur une marche ou une estrade avec la jambe qui ne fait pas mal, et laissez la jambe douloureuse pendre dans le vide. Faire une cinquantaine de mouvements d’avant en arrière avec la jambe douloureuse, parallèlement à la marche. Cet exercice soulage la douleur. Il stimule la circulation du sang, renforce les muscles du dos et améliore la mobilité.
  • Vous pouvez aussi vous coucher sur le dos, jambes tendues, et très doucement, en vous faisant aider par quelqu’un, soulever la jambe douloureuse et la croiser au-dessus de l’autre jambe. Cela pourrait provoquer un décoincement des lombaires et des muscles lombaires, mais il faut faire très attention à ne pas se faire mal. Toute aggravation de la douleur est mauvais signe.
  • Enfin, allongé sur le dos, les jambes repliées, prendre les genoux avec les mains et remonter sur le ventre le plus haut possible (sans que ça fasse mal). Expirer en même temps… À faire une dizaine de fois, et renouveler 2 ou 3 fois dans la journée.

Plan de page

Voir les produits

POUR Le nerf sciatique

CEINTURE AIR LOMBAIRE GONFLABLE

Prise en charge

Avis

Témoignages nerf sciatique

OREILLER AIR FORME

Avis

Témoignages nerf sciatique

Les Avantages

MAL DE DOS SOLUTIONS

Résultats cliniques certifiés
80 000 personnes soulagées
Bénéfices
dès la première utilisation
Satisfait ou remboursé
30 jours
Fournisseur De l'Armée française

Toutes les commandes, expéditions et conseils téléphoniques continuent de fonctionner au mois d'Août 2019

Chez Mal De Dos Solutions, nous avons à cœur de vous offrir la meilleure expérience de recherche possible, tout en respectant vos choix. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies