Your browser does not support JavaScript!

SOULAGER LA NÉVRALGIE CERVICO-BRACHIALE

La névralgie cervico-brachiale, communément appelée « sciatique du cou » ou « sciatique du bras », est une douleur irradiante, d'intensité modérée à sévère. Cette douleur est le plus souvent lancinante et unilatérale. La douleur passe par l'omoplate, l'épaule, la clavicule, le bras et parfois l'avant-bras et la main.

Une névralgie est une douleur ressentie sur le trajet d'un nerf sensitif. L’expression « cervico-brachiale » caractérise le trajet de la douleur. Elle part de l’arrière de la nuque (cervico = cervical = cou) et se prolonge dans l’un des bras (brachial = bras).

La névralgie cervico-brachiale est une des causes fréquentes de consultation en rhumatologie. Elle touche surtout les jeunes adultes et les plus de 50 ans.

La névralgie cervico-brachiale peut durer plusieurs semaines ou plusieurs mois en l'absence de traitement. En revanche, avec une prise en charge médicale adaptée, les symptômes peuvent se résoudre en quelques jours ou quelques semaines.

Nous vous proposons de découvrir une solution efficace pour lutter contre la névralgie cervico-brachiale : le collier CERVICAL AIR®.

Le collier gonflable CERVICAL AIR® contre la névralgie cervico-brachiale

Vous vous demandez sans doute pourquoi CERVICAL AIR®, le collier cervical de décompression sur coussins d’air, aurait une efficacité tellement supérieure aux autres dispositifs de soulagement des douleurs de névralgie cervico-brachiale, que vous connaissez déjà !

En fait, dans l’immense majorité des crises de névralgie cervico-brachiale, l’origine de la douleur est d’abord mécanique : quelque chose appuie sur un nerf au niveau du cou et génère une douleur puis une inflammation.

Pour soulager et soigner la névralgie cervico-brachiale, il faut donc chercher à décompresser le nerf comprimé au niveau du cou. C’est toute la philosophie d’action de la nouvelle génération de colliers cervicaux de décompression sur coussins d’air CERVICAL AIR®.

Le premier bénéfice ressenti par les utilisateurs des colliers CERVICAL AIR® contre la névralgie cervico-brachiale est l’effet anti-douleurs naturel, rapide et modulable, sans effets secondaires.

LES MÉCANISMES D’ACTION DU COLLIER CERVICAL AIR

1 / Effet de décompression sur le nerf cervical par étirement vertical de la colonne cervicale
Le premier bénéfice ressenti par les utilisateurs des colliers CERVICAL AIR® est l’effet anti-douleurs naturel, rapide et modulable, sans effets secondaires. Une fois le collier en place, au moment du gonflage, le collier CERVICAL AIR® provoque un léger étirement de la colonne cervicale, en faisant levier sur la clavicule. CERVICAL AIR® transfère ainsi le poids de la tête sur les épaules sans solliciter les cervicales basses. En outre, en augmentant l'espace intervertébral, CERVICAL AIR® permet de réduire la pression exercée sur les disques et donc soulage, mécaniquement et immédiatement, les douleurs cervicales dont l’origine était liée à une compression nerveuse, sans effet secondaire.

L’intensité de l’effet anti-douleur est ajustée par l’utilisateur en fonction de son besoin, en gonflant plus ou moins le collier CERVICAL AIR®. En outre, comme les coussins gonflables sont indépendants, l’étirement vertical peut être accentué ou diminué selon le côté du cou à traiter (+ à droite ou + à gauche). Cela permet de latéraliser le traitement. Ce mode d’action est particulièrement pertinent en cas de névralgie cervico-brachiale, complication la plus fréquente de l’arthrose cervicale (qui est toujours latéralisée) et de la hernie cervicale.

Nota bene : Le collier cervical n’est pas destiné à être porté en permanence. Il est conseillé de porter le collier entre deux séances de kinésithérapie pour conserver les bienfaits des séances.

2 / Effet d’alignement vertical des cervicales sans risque d’étouffement en cas de névralgie cervico-b - rachiale
Par la solidarisation de la partie arrière et avant du cou, le collier CERVICAL AIR®, contribue à réaligner la colonne cervicale en cas problèmes d’alignement. Ainsi, les parties osseuses des vertèbres désalignées, qui appuyaient sur les racines nerveuses, cessent de déclencher ce stimulus douloureux.
CERVICAL AIR® se distingue des colliers cervicaux gonflables existants, qui sont comme des pneus empilés, et qui compriment le cou de plus en plus quand on les gonfle, rendant la respiration difficile.
3 / Effet myorelaxant et nutritif de la chaleur au niveau cervical
Grâce aux propriétés isolantes de la partie gonflable, le collier CERVICAL AIR® maintient la juste chaleur dans la région cervicale. Cette chaleur produit :
> Une vasodilatation locale: l’augmentation du débit sanguin induite par CERVICAL AIR® apporte des nutriments et de l’oxygène aux différentes cellules des vertèbres, des disques cervicaux, des muscles et des ligaments. La bonne nutrition des cellules facilite la régénérescence cellulaire et retarde la dégénérescence impliquée dans l’évolution de la cervicarthrose.
4 / Effet d’hydratation des disques cervicaux entre les vertèbres cervicales
L’étirement vertical de la colonne cervicale provoqué par le port du collier CERVICAL AIR®, en association avec une bonne hydratation, va contribuer à mieux maintenir l’hydratation des disques intervertébraux. En hydratant davantage le disque, celui-ci récupère davantage sa fonctionnalité d’amortisseur lors d’une exposition à une augmentation de pression. Cet effet sera intéressant en cas de névralgie cervico-brachiale causée par une hernie discale cervicale.
5 / Effet d'absorption des vibrations au niveau de la colonne cervicale
Par le gonflage du collier CERVICAL AIR®, on déclenche l’absorption des vibrations auxquelles la personne est exposée, comme un pneumatique absorbe les vibrations sur la route. Cet effet sera pertinent si la personne atteinte de douleur cervicale est soumise à des vibrations intenses et récurrentes.
Pour information, les ceintures gonflables AIR LOMBAIRE sont d'ailleurs utilisées par le personnel de pont du porte-avion Charles de Gaulle et les pilotes d'hélicoptère de l'Armée Française pour leurs propriétés anti-vibration, depuis 2010.
6 / Effet antispasmodique, la nuit, par massage des muscles cervicaux

La névralgie cervico-brachiale est « insomniante » : ses douleurs vous réveillent la nuit et peuvent vous empêcher de dormir. A chaque mouvement du cou contre l’oreiller, la pression exercée sur les coussins d’air fait circuler l’air dans le collier. Cette circulation reproduit les palpations du kinésithérapeute lors de massage et induit un relâchement des muscles cervicaux. Cette action prévient ainsi les spasmes musculaires la nuit (c’est-à-dire les contractions intempestives). Elle est particulièrement appréciée par les personnes atteintes de névralgie cervico-brachiale qui ont besoin de dormir avec le collier CERVICAL AIR®.

Soulager la névralgie cervico-brachiale, Bouger Naturellement, Vivre Normalement sans peur d’une nouvelle crise

Au-delà de la phase de soulagement immédiat de la douleur de névralgie cervico-brachiale, ces effets vont durer dans le temps à mesure que le collier CERVICAL AIR® vous accompagne dans votre reprise d’activité. Il ne s’agit donc pas de l’abandonner trop tôt et de prendre le risque d’une nouvelle crise de névralgie cervico-brachiale. Peut-être pensez-vous ou avez-vous entendu dire que les colliers cervicaux, c’est mauvais pour les muscles physiologiques. Dans ce cas, vous pensez sûrement qu’il faut porter au minimum votre collier cervical et le remettre au placard le plus vite possible. C’est en effet un des reproches classiques fait aux colliers cervicaux traditionnels, avec plus ou moins de fondement scientifique. Une chose est sûre, avec CERVICAL AIR®, le collier cervical de décompression sur coussins d’air, qui n’est pas élastique, vous n’avez aucun risque de fonte musculaire ; au contraire, il a été constaté que les patients portant durablement le collier CERVICAL AIR® regagnent du muscle, et la raison est simple à comprendre. En fait, le collier n’a pas de propriété intrinsèque sur la musculation, mais parce qu’avec le collier CERVICAL AIR®, la douleur est efficacement combattue, les utilisateurs reprennent leurs activités sans faire de mouvements de compensation et alors, ils reconstituent et développent leur masse musculaire. Vous êtes le moteur de votre développement musculaire, mais parce qu’avec CERVICAL AIR®, vous n’avez pas de douleur et pas peur de vous faire mal, alors CERVICAL AIR® contribue au redéploiement de votre masse musculaire !

En résumé, le collier CERVICAL AIR® permet de soulager la névralgie cervico-brachiale et de prévenir la récidive pendant vos activités quotidiennes.

A noter : à réception du collier cervical CERVICAL AIR®, vous avez 30 jours pour le tester. Si le collier est efficace, le soulagement est immédiat et la prise en charge garantie sur prescription. Si les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous (moins de 1% des cas), votre argent vous est intégralement restitué

Les causes de la névralgie cervico-brachiale

Les causes de la névralgie cervico-brachiale peuvent être multiples. La névralgie cervico-brachiale correspond à une lésion du rachis cervical. Tout d’abord intéressons-nous à la structure du rachis cervical pour mieux comprendre l’origine de la douleur. Puis penchons-nous sur les deux principales pathologies à l’origine de cette douleur : la hernie cervicale et l’arthrose cervical (cervicarthrose). Enfin, nous énumérerons les autres causes possibles.

Une lésion au niveau du rachis cervical

La névralgie cervico-brachiale n’est pas liée au mouvement des bras. L’origine de la douleur se situe plus haut, au niveau des cervicales. Pour comprendre les causes de la névralgie cervico-brachiale, il est nécessaire d’avoir quelques connaissances d’anatomie.

La colonne vertébrale est composée de 33 vertèbres dont 7 vertèbres cervicales empilées (C1, C2, C3, C4, C5, C6 et C7, numérotées du haut vers le bas). Les vertèbres sont séparées par des disques intervertébraux.

On appelle « rachis cervical » l’ensemble de vertèbres situé entre le crâne et les vertèbres dorsales.
En général, les trois dernières vertèbres cervicales sont les plus touchées : C5, C6 et C7.
Voici un schéma représentant le rachis cervical.

La névralgie cervico-brachiale provient d’une lésion d’un disque séparant deux vertèbres cervicales.

La lésion du disque (discopathie) peut provoquer une compression sur les structures nerveuses (racine nerveuse ou moelle épinière) et une douleur particulièrement intense.
Autrement dit la racine d’un nerf est comprimée et inflammée (en rouge sur le schéma).
Il est important de noter que les médicaments antalgiques, anti-inflammatoires et myorelaxants, peuvent agir sur l’intensité de la douleur mais pas sur sa cause.

Les nerfs cervicaux sont au nombre de 8 et ils sont numérotés de C-1 à C-8.
Les rameaux antérieurs des nerfs cervicaux C1 à C4 forment le plexus cervical.
Les rameaux antérieurs des nerfs cervicaux C5, C6, C7, C8 et du nerf thoracique T1 forment le plexus brachial.
En cas de compression nerveuse, chaque nerf correspond à un trajet douloureux (une irradiation).

A présent, nous vous proposons de visualiser les irradiations correspondant aux névralgies liées à la compression des nerfs C5, C6, C7 et C8, autrement dit à la compression des nerfs qui descendent dans le bras.

Sur ce schéma, on peut voir que la douleur suit différents trajets nerveux en fonction de son origine.

Par exemple, une compression du nerf C5 (névralgie C5) se traduit par une douleur dans l’épaule qui descend dans le bras et s’arrête avant la main. Il peut être difficile de lever le bras.

Une névralgie C6 se traduit par une douleur sur la partie externe du bras. Souvent, il est difficile de fléchir le coude.

Une névralgie C7 se ressent notamment dans la partie intérieure du bras (triceps) jusqu’aux doigts. La douleur rend difficile l’extension des doigts.

Une névralgie C8 engendre une douleur plus basse, qui passe par l’omoplate et se prolonge jusqu’aux quatrième et cinquième doigts, l’annulaire et l’auriculaire.

On distingue deux causes de compression nerveuse d'origine dégénérative susceptibles d’entraîner une névralgie cervico-brachiale : la hernie discale cervicale et la compression ostéophytique liée à l’arthrose cervicale.

La névralgie cervico-brachiale liée à une hernie discale cervicale

En cas de hernie discale cervicale, on observe une saillie anormale du noyau du disque intervertébral qui vient comprimer et provoquer l’inflammation d’une racine nerveuse.

La cause primaire de la hernie discale est l’augmentation de pression, intense et durable, subie par les disques intervertébraux. Les disques intervertébraux sont les amortisseurs naturels, de nature « gélatineuse », situés entre les structures osseuses de la colonne cervicale, les vertèbres cervicales.

Ce phénomène est désigné par les spécialistes comme un conflit disco-radiculaire, autrement dit un conflit entre un disque et la racine d’un nerf. En médecine, l’adjectif « radiculaire » fait référence à la racine des nerfs.

Cependant, toutes les hernies discales ne provoquent pas de névralgie cervico-brachiale, en particulier si la hernie n’appuie pas sur le nerf cervical qui passe à proximité.

La névralgie cervico-brachiale liée à un problème d’arthrose cervicale (cervicarthrose)

La névralgie cervico-brachiale est la complication la plus fréquente de la cervicarthrose.

L’arthrose est une maladie qui affecte les articulations et qui se caractérise par l'usure des disques intervertébraux, du cartilage des articulations intervertébrales, associés à des atteintes de l'os à proximité.

L'arthrose cervicale est l'arthrose localisée au niveau du rachis cervical. Cette localisation de l'arthrose est fréquente car la zone est très mobilisée : elle soutient le poids de la tête.

En cas d’arthrose, on observe un amincissement du cartilage entre deux vertèbres. Les cervicarthroses les plus fréquentes sont soit en C4-C5, soit en C5-C6 soit en C6-C7. C’est tout à fait logique puisque ce sont les cervicales basses qui portent et supportent le plus le poids de la tête.

Dans 50 % des cas environ, l'arthrose cervicale, pourtant visible à la radiographie, ne provoque aucun signe gênant. Dans 50% des cas, l’arthrose cervicale provoque des douleurs plus ou moins intenses au niveau du cou et de la nuque et prédominant d'un côté, irradiant vers l'omoplate et la zone occipitale.

Les autres causes de la névralgie cervico-brachiale

D'autres causes, de nature compressive ou pas, beaucoup plus rares, peuvent être à l'origine de la névralgie cervico-brachiale, nous pouvons citer de façon non exhaustive :

  • Canal cervical étroit. Il se manifeste d'abord par des cervicalgies (douleurs situées au niveau de la nuque). La gêne associe également une fatigabilité à la marche au bout de quelques centaines de mètres, obligeant à l'arrêt. Des douleurs de névralgie cervico-brachiale peuvent également apparaître. Les seniors sont les principaux touchés.
  • Origine infectieuse. Une infection au niveau du rachis cervical entrainant une inflammation au niveau des nerfs du cou (spondylodiscite, méningoradiculite…).
  • Origine tumorale (primitive, cancer/métastases, myélome, Pancoast Tobias). Plus rarement, la névralgie cervico-brachiale peut résulter d'une tumeur de la racine nerveuse (neurinome), d'une tumeur de la méninge (méningiome) ou encore d'une maladie de l'os (des métastases osseuses, par exemple).
  • Origine inflammatoire. Une inflammation des nerfs du cou sans compression, par exemple en lien avec de l’arthrite.
  • Origine traumatique. Une chute, un accident de voiture (coup du lapin) ou toute autre situation qui entraîne un coup important au niveau du cou peut causer un dommage aux racines nerveuses. Même une entorse bégnine peut provoquer une douleur lancinante et une névralgie cervico-brachiale.
  • Syndrome facettaire. Ce syndrome prend origine dans les facettes articulaires, de minces articulations situées au haut et au bas de chaque vertèbre. Une mauvaise posture ou un faux mouvement peut créer un léger désalignement de ces facettes. Des douleurs au cou et parfois une névralgie cervico-brachiale peuvent s’en suivre.
  • Un hématome
  • Un déséquilibre hormonal
  • Un diabète mal équilibré
  • Une intoxication

Dans tous les cas, si une névralgie cervico-brachiale est suspectée, il convient de consulter un spécialiste afin de confirmer le diagnostic et d’identifier la cause. Le médecin traitant prescrira des médicaments antalgiques, mais pas systématiquement des séances chez le kinésithérapeute ou l’ostéopathe.
Et pour cause : si la crise aiguë de névralgie cervico-brachiale est liée à une hernie discale, les manipulations vertébrales sont formellement contre-indiquées sous peine d’aggraver la hernie. C’est dire l’importance d’un diagnostic précis pour trouver la prise en charge la plus appropriée.

Les symptômes de la névralgie cervico-brachiale

La névralgie cervico-brachiale peut provoquer :

  • des fourmillements, un engourdissement et une faiblesse musculaire pouvant survenir de la nuque jusque dans le bras
  • une sensation de lourdeur au niveau des omoplates ou des muscles du trapèze qui irradient vers le pouce ou vers les doigts de la main
  • des douleurs comme des décharges électriques
  • une limitation des mouvements du cou
  • une douleur amplifiée dans certaines positions, en cas de toux ou lors des efforts physiques
  • des troubles de la motricité fine des mains. La douleur peut se traduit par une paralysie ou du moins une perte de force dans le membre atteint (n'arrivent pas à fermer des boutons de chemise, tenir un couteau ou éplucher, difficultés à l'écriture, etc…).
  • une diminution de la sensibilité (hypoesthésie), une perte de la sensibilité (anesthésie)
  • une diminution de la sensibilité (hypoesthésie), une perte de la sensibilité (anesthésie)
  • une douleur amplifiée la nuit
  • des maux de tête
  • des vertiges
  • des bourdonnements d'oreille

Ces symptômes de la névralgie cervico-brachiale ne sont pas toujours tous présents.

La douleur de névralgie cervico-brachiale peut varier en fonction de :

  • La position. Elle peut être calmée ou augmentée par certaines positions. La névralgie cervico-brachiale est plus importante la nuit. Elle occasionne des insomnies.
  • Un effort augmentant la pression abdominale (défécation, toux, éternuement...).
  • La température. La douleur de névralgie cervico-brachiale au niveau du bras peut s'intensifier en cas d'exposition à basse température. A contrario, l’application de chaleur pourra contribuer à soulager la douleur de névralgie cervico-brachiale.
  • La posture. Passez du temps en position voûtée sur son téléphone ou la tête tournée vers un écran d’ordinateur ou de télévision peut provoquer une crise de névralgie cervico-brachiale.

Les cervicalgies liées à l’utilisation du smartphone ne cessent d’augmenter. Une nouvelle expression est apparue en Grande-Bretagne : le syndrome du text-neck. A l’origine, « text-neck » fait référence aux douleurs qui apparaissent au niveau du cou suite à l’envoi de textos, la tête étant penchée en avant de façon prolongée. Selon l'IRBMS (Institut Régional du Bien-être de la Médecine et du Sport Santé en Nord Pas de Calais), « plus de 20 % des utilisateurs de téléphones portables déclarent passer 2 à 4 heures par jour à l'envoi de messages ». Aujourd’hui, le sens de l’expression « text-neck » s’est élargi et caractérise les douleurs cervicales liées aux écrans. Sur le long terme, la mauvaise position de la nuque peut entraîner des tensions ou des contractures musculaires mais aussi des déplacements vertébraux au niveau des cervicales. « La tête d'un être humain pèse en moyenne entre 4,5 et 5,5 kg ; ni le cou, ni les épaules, ne sont aptes à soutenir ce poids pendant de longues périodes », explique Léa Gluszak, ostéopathe à Paris. Le syndrome du « text-neck » peut être l’étape préliminaire d’une névralgie cervico-brachiale.

Comment diagnostiquer la névralgie cervico-brachiale ?

La névralgie cervico-brachiale est un diagnostic clinique qui repose sur un examen médical et l’interrogatoire précis des symptômes. Le plus souvent, on effectue une radiographie des vertèbres du cou, un scanner ou une IRM pour rechercher la cause de la névralgie cervico-brachiale. Parfois, un électromyogramme met en évidence l'atteinte du nerf. Les potentiels évoqués moteurs et sensitifs (PES PEM) sont parfois demandés afin d’enregistrer le fonctionnement de la moelle épinière. Nous allons maintenant identifier les moyens les plus efficaces pour soulager et traiter une névralgie cervico-brachiale.

Comment traiter et soulager la névralgie cervico-brachiale ?

Nous avons maintenant compris que dans l’immense majorité des crises de névralgie cervico-brachiale, l’origine de la douleur est d’abord mécanique : quelque chose appuie sur une ou plusieurs racines des nerfs du cou. Donc l’utilisation de produits anti-douleur ou anti-inflammatoires ne permet pas d’agir sur la cause de la névralgie cervico-brachiale.

L’affaiblissement des amortisseurs naturels que sont les disques cervicaux entraine leur débordement de l’axe vertébral vertical et ils appuient alors sur les racines des nerfs du cou, ce qui déclenche la douleur de névralgie cervico-brachiale dans le bras. Plus la pression sur l’un des nerfs du cou est forte, plus la douleur va descendre loin dans le bras.
Parfois, la douleur du cou (« cervicalgie ») n'est pas le principal symptôme, la névralgie cervico-brachiale est « tronquée » et son trajet est raccourci avec uniquement des douleurs violentes au niveau du coude ou de l'épaule, ce qui en complique le diagnostic.

Pour soigner la névralgie cervico-brachiale, puisque l’origine de la douleur est d’abord d’origine mécanique, c’est aussi d’abord mécaniquement qu’elle devra être traitée pour soulager durablement. Plus précisément, comme la névralgie cervico-brachiale est liée à une compression nerveuse, il faudra chercher à décomprimer le nerf du cou. Sachant que cette compression est due le plus souvent au disque intervertébral, la question devient : comment permettre au disque cervical de ne pas déborder pour ne pas appuyer sur un nerf du cou ?

La réponse consiste à exercer une force d’étirement vertical sur la colonne de façon à redonner de l’espace vertical au disque écrasé entre deux vertèbres, afin qu’il retrouve sa position et son amplitude naturelle. C’est ce que propose traditionnellement le kinésithérapeute lors des exercices d’étirement cervical. Seulement, lorsque la structure musculaire et ligamenteuse qui soutient la colonne est insuffisamment développée, une aide est nécessaire pour maintenir cet effet de décompression verticale. C’est toute la philosophie d’action de la nouvelle génération de colliers cervicaux de décompression sur coussins d’air CERVICAL AIR®.

Les autres traitements de la névralgie cervico-brachiale

Le repos au lit prolongé est à éviter.

Les traitements médicamenteux
En cas de névralgie cervico-brachiale, votre médecin traitant peut vous prescrire :

  • des antalgiques comme le paracétamol. Si vous n'êtes pas suffisamment soulagé, votre médecin pourra vous prescrire un antalgique destiné à traiter des douleurs plus intenses.
  • des anti-inflammatoires non stéroïdiens actifs dans les inflammations aiguës comme la névralgie cervico-brachiale ;
  • des myorelaxants en cas de contractures musculaires douloureuses.
    Cependant, l'administration d'antalgiques ou d'anti-inflammatoires non stéroïdiens ne fait pas mieux que minorer momentanément les symptômes douloureux. Demandez conseil à votre pharmacien.

Les infiltrations au niveau du rachis cervical, une pratique à risque
Des injections de cortisone au niveau du cou, visant à réduire l’inflammation, sont parfois pratiquées lorsque l’ensemble des facteurs suivants sont réunis :

  • La névralgie cervico-brachiale évolue depuis plusieurs mois.
  • La névralgie est résistante à des traitements médicaux bien conduits.
  • Les infiltrations sont considérées comme une alternative au traitement chirurgical.
  • Le patient évalue le rapport bénéfice-risque avec son médecin. Il est correctement informé des risques liés aux infiltrations au niveau du rachis cervical.
    Cependant, l’efficacité des infiltrations au niveau du rachis cervical n’a pas été formellement démontrée.

Voici une liste non exhaustive des risques liés aux infiltrations au niveau du rachis cervical :

  • Maux de tête
  • Nausées et vomissements 2-3 jours après les infiltrations
  • Crises convulsives (spasmes, tremblements)
  • Infection
  • araplégie/Tétraplégie. En 2008, une enquête officielle de pharmacovigilance a été menée suite à la survenue de cas de paraplégie/tétraplégie liés à des injections cortisoniques. Cette enquête a montré un risque d’accident vasculaire cérébral potentiellement fatal et d’infarctus médullaire après infiltration au rachis cervical. Les résultats sont consultables sur le site de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (afssaps).

Il est important d’évaluer ces risques au niveau individuel avec un médecin.

La chiropratique et l’ostéopathie
La chiropratique et l’ostéopathie ne sont pas indiquées en cas de névralgie cervico-brachiale. En réalité, on risque surtout l’échec. « On peut essayer, mais les manipulations vertébrales marchent mal en cas de névralgie, vraisemblablement parce qu’elles n’ont pas d’action sur l’irritation du nerf », déclare le Dr Philippe Dubos.
Des massages peuvent soulager les douleurs liées à la névralgie cervico-brachiale, mais le kinésithérapeute ne fera pas de traitement curatif. La douleur empêche une prise en charge active du patient.
En revanche, la kiné sera très utile dans un deuxième temps, en prévention de la récidive. Le traitement de la névralgie sera alors basé sur des exercices d’assouplissements, des étirements, de renforcement musculaire et de prise de conscience de la mobilité du cou.

En cas de névralgie cervico-brachiale persistante, récidivante ou invalidante, la consultation d’un chirurgien deviendra indispensable. Il vous proposera peut-être, en dernier recours, d’enlever un disque pour soulager la racine cervicale irritée.

Comment dormir avec une névralgie cervico-brachiale ?

Il y a des positions qui sont non contraignantes pour vos cervicales et vous permettent non seulement de mieux dormir mais également de diminuer les douleurs au cours de la journée :

  • Dormir sur le dos : c’est la meilleure position qui soit ! Elle permet d’aligner le cou avec le reste de la colonne vertébrale et donc de limiter les contraintes. Elle donne plus de support au reste du corps. Cette position n’est cependant pas recommandée chez les sujets ayant des problèmes de ronflement ou d’apnée du sommeil.
  • Dormir sur le côté est une bonne position également, si tant est que vous ne dormiez pas sur le côté qui vous fait mal. N’oubliez pas de mettre un oreiller sous votre tête, vous aurez un meilleur support. Cette position est encore meilleure pour votre corps si vous alternez entre le côté droit et le côté gauche au cours de la nuit. Evitez cependant de dormir avec les bras au-dessus des épaules, cela peut comprimer les nerfs et les veines.

Comment prévenir la névralgie cervico-brachiale ?

Pour prévenir la névralgie cervico-brachiale :
1- Faites attention à votre posture en évitant les postures longues et contraignantes comme le fait d'être assis pendant des heures devant un téléphone, une tablette, un ordinateur ou une télévision.
2- Evitez aussi les sports traumatiques comme la brasse coulée contraignante pour les cervicales, les arts martiaux, les sports de combats ou les sports asymétriques comme le tennis. Il est préférable de faire des sports de fond, de la gymnastique, des étirements ou des sports symétriques.
3- Faites attention à votre hygiène de vie (sommeil, régime alimentaire, activité physique régulière et étirements journaliers).
4- En cas de diagnostic de névralgie cervico-brachiale, portez un collier cervical de décompression pour soulager la douleur, reprendre une activité, regagner du muscle et prévenir une récidive.

Voir les produits

pour la Nevralgie Cervico-Brachiale

Collier Cervical AIR

Pris en charge

Avis

Témoignages Hernie Discale Cervicale

Étude clinique

Brochure

Lettre d’information pour votre médecin

Bon de commande

Les Avantages

MAL DE DOS SOLUTIONS

Résultats cliniques certifiés
80 000 personnes soulagées
Bénéfices
dès la première utilisation
Satisfait ou remboursé
30 jours
Fournisseur De l'Armée française

Plan de page

Chez Mal De Dos Solutions, nous avons à cœur de vous offrir la meilleure expérience de recherche possible, tout en respectant vos choix. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies