Your browser does not support JavaScript!

J’AI MAL AU DOS ET JE SUIS SOUMIS À DES VIBRATIONS CORPS ENTIER

En France, chaque année, on dénombre 160 000 Accidents du Travail reconnus comme lombalgies, soit plus de 20% des accidents du travail. De même, chaque année, on dénombre 2 500 lombalgies comme Maladie Professionnelle, soit en lien avec des ports de charges lourdes, soit en lien avec des vibrations corps entier.

La conduite régulière d’un véhicule ou d’un engin de chantier, de transport, de manutention ou de type agricole peut exposer les professionnels à des niveaux élevés de vibrations. Transmises à l’ensemble du corps, ces vibrations peuvent favoriser la survenue de douleurs, particulièrement au niveau du dos. Cette exposition aux vibrations, couplée à une position assise prolongée, permet de comprendre pourquoi tant de conducteurs d’engins sont exposés aux pathologies du rachis lombaire.

AIR LOMBAIRE dans la prévention des lombalgies liées aux vibrations

Vous vous demandez sans doute pourquoi la ceinture lombaire gonflable AIR LOMBAIRE aurait une efficacité tellement supérieure aux autres dispositifs de soulagement et de prévention des douleurs lombaires !

Les principales causes de l’apparition des douleurs lombaires d’origine mécanique sont :

  • L’augmentation durable et intense de la pression exercée sur les disques intervertébraux au niveau du bas du dos, se traduisant par des douleurs lombaires autour des lombaires L4 L5 S1.
  • L’exposition fréquente aux vibrations transmises à la l’intégralité des lombaires.
C’est précisément sur ces deux causes que la ceinture lombaire gonflable AIR LOMBAIRE va agir directement !

Prévenir les lombalgies liées aux vibrations avec AIR LOMBAIRE

1 / Effet d'absorption des vibrations au niveau de la colonne lombaire
Par le gonflage du pneumatique, situé uniquement en partie dorsale, la ceinture lombaire AIR LOMBAIRE absorbe les vibrations auxquelles la personne est exposée, comme un pneumatique absorbe les vibrations sur la route. Les ceintures lombaires AIR LOMBAIRE sont d'ailleurs utilisées par le personnel de pont du porte-avion Charles de Gaulle et les pilotes d'hélicoptère de l'Armée Française pour leurs propriétés anti-vibrations, depuis 2010. Ils la surnomment Ceinture lombaire anti-vibrations !
2 / Effet de décompression discale par étirement vertical de la colonne vertébrale lombaire
Par le gonflage, la ceinture gonflable AIR LOMBAIRE provoque un léger étirement lombaire de la colonne vertébrale. Ainsi, en augmentant l'espace inter-discal, elle permet de réduire la pression exercée sur les disques lombaires et donc soulage mécaniquement et immédiatement les douleurs lombaires du conducteur dont l’origine était liée à une compression des disques lombaires. L’intensité de l’effet anti-douleur est ajustée par l’utilisateur en fonction de son besoin, en gonflant plus ou moins la ceinture AIR LOMBAIRE.
3 / Effet d’hydratation des disques lombaires entre les vertèbres lombaires
L’étirement vertical de la colonne lombaire provoqué par le port de la ceinture AIR LOMBAIRE, en association avec une bonne hydratation, va contribuer à mieux maintenir l’hydratation des disques intervertébraux. En hydratant davantage le disque, celui-ci récupère davantage sa fonctionnalité d’amortisseur lors d’une exposition à une augmentation de pression liée à la position assise de conduite.
4 / Effet myorelaxant et nutritif de la chaleur au niveau des muscles lombaires
Par le maintien de la juste chaleur dans la région lombaire, grâce aux propriétés isolantes de la partie gonflable, la ceinture gonflable AIR LOMBAIRE prévient ainsi les coups de froid et d’humidité sur la zone lombaire. La chaleur renforce l’efficacité grâce à la relaxation musculaire qu’elle induit. Elle améliore aussi la circulation sanguine et l’augmentation du débit sanguin apporte des nutriments et de l’oxygène dont les muscles ont besoin pour guérir et rester en bonne santé. Ainsi, la finition chauffante avec un textile intelligent breveté dénommé Calortex™ peut être avantageusement utilisée en cas d’arthrose lombaire ou de lumbago et pour toutes les situations dans lesquelles la chaleur renforce l’efficacité. En été, on préfèrera la finition anti-transpirante qui permet une thermo-régulation (garde le froid quand il fait chaud et garde le chaud quand il fait froid) sans transpiration grâce au tissu Outlast™ développé pour la NASA.
5 / Effet anti-spasmodique, par massage des muscles lombaires
Avec AIR LOMBAIRE, à chaque mouvement du dos contre un dossier de siège, la pression exercée sur la chambre pneumatique en partie lombaire fait circuler l’air dans la ceinture. Cette circulation reproduit les palpations du kinésithérapeute lors de massage et induit un relâchement des muscles lombaires. Cette action prévient ainsi les spasmes musculaires (contractions intempestives en coup de poignard). Elle est particulièrement appréciée par les personnes atteintes de lumbago qui sont longtemps assises dans leur travail.
En conclusion, les conducteurs d’engins sont particulièrement exposés au mal de dos et des solutions efficaces en prévention ou en curatif existent.

Pour un budget limité, une ceinture gonflable AIR LOMBAIRE peut sérieusement protéger vos disques lombaires et limiter l’effet des vibrations sur votre dos, voire tout simplement vous éviter de devoir à terme changer de travail… Il n'est donc pas inutile de réfléchir avec votre employeur à la mise en place d’AIR LOMBAIRE comme solution de prévention dans l’entreprise pour les personnes exposées aux vibrations !

En conduite d’engins, la position assise et les vibrations fatiguent votre dos

La position du conducteur d’engin se caractérise par :

  • La position assise prolongée,
  • Une hauteur plus ou moins réglable de la hauteur du siège qui détermine la participation ou non des jambes à l’effort de soutien du dos,
  • Une cambrure plus ou moins prononcée de l’assise du dossier du fauteuil au niveau du bas du dos,
  • Une position des bras tendus vers l’avant, pour le conducteur, qui déplace le centre de gravité de l’axe de la colonne vertébrale, vers l’avant,
  • Une position de la tête, pas forcément alignée avec le buste, et qui sollicite alors encore davantage les vertèbres cervicales et les vertèbres lombaires.
Rappelons que si la pression exercée sur un disque vertébral en position debout prolongée est de 100, cette pression discale passe à 140 lorsque vous passez en position assise, tête alignée verticalement avec le buste.

Si ensuite, vous demeurez assis sur votre siège mais que vous penchez la tête vers l’avant, vous faites encore augmenter la pression sur les disques intervertébraux, véritables amortisseurs de la colonne vertébrale.Cette pression entre 150 et 185 est supportable sur le court terme mais deviendra pénible et source de douleurs sur le long terme.

A cet effet postural, il conviendra d’ajouter l’effet des vibrations transmises par l’engin à la colonne vertébrale. Le risque de lésion dépend de l'intensité et de la fréquence des vibrations, de la durée de l'exposition et de la partie du corps qui reçoit l'énergie des vibrations.

L’exposition aux vibrations majore le risque de lombalgie, comme le démontrent de nombreuses études épidémiologiques. Les cycles de compression-étirement peuvent entraîner des lésions et une altération de vos disques intervertébraux.

Pour comprendre les ordres de grandeurs, sachez qu’un conducteur qui va de Paris à Marseille subit environ 100 000 cycles de compression-étirement de ses disques intervertébraux et des structures qui les soutiennent (tendons, ligaments, muscles).

En combinant le problème de posture et le problème des vibrations, on comprend pourquoi la voiture fatigue autant le dos.

Prévenir le mal de dos lié aux vibrations en milieu professionnel

Le Code du travail (articles R. 4441-1 à R. 4447-1) oblige les employeurs à prévenir le risque vibratoire. Il fixe notamment des valeurs seuils d’exposition journalière :

 Une valeur d’exposition déclenchant l’action, dite valeur d’action (0,5 m/s²) : si cette valeur est dépassée, des mesures techniques et organisationnelles doivent être prises afin de réduire au minimum l’exposition.

 Une valeur limite d’exposition (1,15 m/s²) qui ne doit jamais être dépassée

L’employeur est tenu d’évaluer les niveaux de vibrations mécaniques auxquels les salariés sont exposés et de mettre en œuvre des mesures de prévention visant à supprimer ou à réduire les risques résultant de cette exposition (réduire les vibrations à la source, diminuer la transmission des vibrations au travailleur, réduire l’effet de transmission des vibrations et former les opérateurs).

Selon les statistiques CRAMIF/CARSAT/INRS, les valeurs moyennes vibratoires sont les suivantes :

 Car : 0,4 à 0,6 m/s2

 Semi-remorque: 0,4 à 0,7 m/s2

 Car : 0,4 à 0,6 m/s2Chariot élévateur frontal : 0,2 à 0,4 m/s2

 Chariot élévateur tridirectionnel: 0,3 à 0,7 m/s2

 Transpalette à conducteur porté : 0,7 à 1,2 m/s2

Lorsqu'il procède à l'évaluation des risques, l'employeur prend en considération notamment :

 Chariot élévateur tridirectionnel: 0,3 à 0,7 m/s2

 L'existence d'équipements de travail permettant de réduire les niveaux d'exposition aux vibrations mécaniques et susceptibles d'être utilisés en remplacement comme les ceintures gonflables AIR LOMBAIRE;

 Des conditions de travail particulières, comme les basses températures qui justifient le choix d’une finition AIR LOMBAIRE chauffante.

L’employeur peut ensuite prendre différents types de décisions pour limiter l’impact des vibrations pour les travailleurs exposés. Lorsque les résultats de l'évaluation des risques mettent en évidence des risques pour la santé ou la sécurité des travailleurs dus aux vibrations mécaniques, l'employeur établit et met en œuvre un programme de mesures techniques ou organisationnelles visant à réduire au minimum l'exposition aux vibrations mécaniques et les risques qui en résultent.

La réduction des risques d'exposition aux vibrations mécaniques se fonde sur, notamment :

1) La mise en œuvre d'autres procédés de travail permettant de réduire les valeurs d'exposition journalière aux vibrations mécaniques ;

2) Le choix d'équipements de travail appropriés, bien conçus sur le plan ergonomique et produisant, compte tenu du travail à accomplir, le moins de vibrations possible ;

3) La fourniture d'équipements auxiliaires réduisant les risques de lésions dues à des vibrations, tels que des sièges atténuant efficacement les vibrations transmises à l'ensemble du corps;

4) Des programmes appropriés de maintenance des équipements de travail et du lieu de travail ;

5) La modification de la conception et de l'agencement des lieux et postes de travail ;

6) L'information et la formation adéquates des travailleurs afin qu'ils utilisent correctement et de manière sûre les équipements de travail, de façon à réduire au minimum leur exposition à des vibrations mécaniques ;

7) La limitation de la durée et de l'intensité de l'exposition ;

8) L'organisation différente des horaires de travail, prévoyant notamment des périodes de repos ;

9) La fourniture aux travailleurs exposés de vêtements les maintenant à l'abri du froid et de l'humidité.

Les équipements de protection individuelle (comme la ceinture gonflable AIR LOMBAIRE) indiqués contre les effets nuisibles des vibrations mécaniques pour réduire les vibrations en dessous des niveaux portant atteinte à la santé et à la sécurité.

Lorsque l'évaluation des risques fait apparaître que des travailleurs sont exposés à des risques dus aux vibrations mécaniques, l'employeur veille à ce que ces travailleurs reçoivent des informations et une formation en rapport avec le résultat de l'évaluation des risques et avec le concours du service de santé au travail.

Ces informations et cette formation portent, notamment, sur :

1) Les mesures prises en vue de supprimer ou de réduire au minimum les risques résultant des vibrations mécaniques ;

2) Les résultats des évaluations et des mesurages de l'exposition aux vibrations mécaniques réalisés ;

3) Les valeurs limites d'exposition et les valeurs d'exposition déclenchant l'action de prévention ;

4) Les lésions que pourraient entraîner l'utilisation d'équipements de travail produisant des vibrations, ainsi que l'utilité et la façon de dépister et de signaler les symptômes de ces lésions ;

5) Les conditions dans lesquelles les travailleurs ont droit à une surveillance médicale renforcée ;

6) Les pratiques professionnelles sûres permettant de réduire au minimum les risques dus à l'exposition à des vibrations mécaniques.

Témoignage d'un conducteur d’engin

Les affections chroniques du rachis lombaire reconnues comme maladies professionnelles

Depuis le 15 février 1999, le mal de dos est reconnu maladie professionnelle dans certaines conditions très strictes : affections chroniques de la colonne vertébrale provoquées par des travaux exposant soit aux vibrations le corps entier (conducteurs de tracteurs ou de poids lourds par exemple) (cf. tableau des maladies professionnelles n°97) soit au port de charges lourdes (manutentionnaires, travailleurs du bâtiment) (cf. tableau des maladies professionnelles n°98).

Seules sont reconnues les hernies discales responsables de la compression du nerf sciatique ou du nerf crural. Cette restriction est liée au fait qu'une bonne proportion de hernies discales n'entraîne pas de symptômes et qu'à l'inverse on peut souffrir du dos sans avoir de hernie discale.

Les délais de prise en charge sont de six mois : il s'agit de la durée maximale séparant la fin de l'exposition professionnelle et la date de la première consultation pour la maladie et non pas la date du diagnostic définitif. La durée d'exposition minimale requise par le tableau est de 5 ans.

Le tableau n°97 des maladies professionnelles indemnise les affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier.

DÉSIGNATION DE LA MALADIEDÉLAI DE PRISE EN CHARGELISTE LIMITATIVE DES TRAVAUX SUSCEPTIBLES DE PROVOQUER CES MALADIES
Sciatique par hernie discale L4-L5 ou L5- S1 avec atteinte radiculaire de topographie concordante
Radiculalgie crurale par hernie discale L2- L3 ou L3-L4 ou L4- L5, avec atteinte radiculaire de topographie concordante
6 mois (sous réserve d'une durée d'exposition de 5 ans).Travaux exposant habituellement aux vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier :
  • - par l’utilisation ou la conduite des engins et véhicules tout terrain : chargeuse, pelleteuse, chargeuse pelleteuse, niveleuse, rouleau vibrant, camion tombereau, décapeuse, chariot élévateur, chargeuse sur pneus ou chenilleuse, bouteur, tracteur agricole ou forestier ;
  • - par l’utilisation ou la conduite des engins et matériels industriels : chariot automoteur à conducteur porté, portique, pont roulante, grue de chantier, crible, concasseur, broyeur ;
  • - par la conduite de tracteur routier et de camion monobloc

Plan de page

Voir les produits

pour LES vibrations du corps entier

CEINTURE AIR LOMBAIRE GONFLABLE

Prise en charge

Avis

Témoignages vibrations du corps entier

Collier Cervical AIR

Pris en charge

Avis

Témoignages vibrations du corps entier

Les Avantages

MAL DE DOS SOLUTIONS

Résultats cliniques certifiés
80 000 personnes soulagées
Bénéfices
dès la première utilisation
Satisfait ou remboursé
30 jours
Fournisseur De l'Armée française

Toutes les commandes, expéditions et conseils téléphoniques continuent de fonctionner au mois d'Août 2019

Chez Mal De Dos Solutions, nous avons à cœur de vous offrir la meilleure expérience de recherche possible, tout en respectant vos choix. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies