Your browser does not support JavaScript!

JE SUIS ENCEINTE ET J’AI MAL AU DOS

La lombalgie est une douleur fréquente durant la grossesse. En effet, elle se présente chez plus de 50% des femmes. C’est la cause la plus fréquente d’arrêts de travail durant la grossesse. De plus, pour environ 25% d’entre elles, cette douleur se prolongera durant la période du post-partum.

Il ne faut pas sous-estimer l’importance d’une prise en charge immédiate car 15% des femmes ayant des lombalgies chroniques rapportent que ces dernières ont commencé durant la grossesse. De ce fait, la lombalgie survenant au cours d’une grossesse peut être considérée non pas comme un désagrément ne concernant que cette période de la grossesse, mais plus largement comme un point de vigilance pour l’évolution de la santé de la femme.

Vous vous demandez sans doute pourquoi la ceinture lombaire gonflable AIR LOMBAIRE MATERNITY aurait une efficacité tellement supérieure aux autres dispositifs de soulagement des douleurs de dos, pendant et après la grossesse !

En fait, dans l’immense majorité des maux de dos enceinte, pour soigner la sciatique liée à la grossesse, il faudra chercher à décompresser le nerf sciatique. C’est toute la philosophie d’action de la nouvelle génération de ceintures lombaires gonflables AIR LOMBAIRE MATERNITY.

La ceinture lombaire gonflable AIR LOMBAIRE MATERNITY pour soulager et traiter le mal de dos enceinte

Le premier bénéfice ressenti par les utilisateurs des ceintures lombaires AIR LOMBAIRE contre la sciatique est l’effet anti-douleurs naturel, rapide et modulable, sans effets secondaires.

LES MÉCANISMES D’ACTION DE LA CEINTURE AIR LOMBAIRE

1 / Effet de décompression sur le nerf sciatique par étirement vertical de la colonne vertébrale lombaire
Par le gonflage, la ceinture AIR LOMBAIRE MATERNITY provoque un léger étirement lombaire de la colonne vertébrale. Ainsi, en augmentant l'espace intervertébral, elle permet de réduire la pression exercée sur les disques lombaires et donc soulage mécaniquement et immédiatement, les douleurs lombaires dont l’origine était liée à une compression du nerf sciatique, sans effet secondaire. L’intensité de l’effet anti-douleur est ajustée par l’utilisateur en fonction de son besoin, en gonflant plus ou moins la ceinture AIR LOMBAIRE MATERNITY. Cet effet sera absolument primordial pour expliquer l’efficacité des ceintures lombaires gonflables AIR LOMBAIRE MATERNITY dans les cas de sciatique liée à la grossesse.
2 / Effet d’alignement de la colonne lombaire et de limitation de la lordose lombaire
Par la solidarisation de la partie lombaire avec la ceinture abdominale naturelle, la ceinture AIR LOMBAIRE MATERNITY, contribue à réaligner la colonne lombaire en cas de déplacement du centre de gravité vers l’avant, comme pendant la grossesse. Comme la ceinture AIR LOMBAIRE MATERNITY est non élastique en partie ventrale, et de faible hauteur, elle autorise l'ensemble des mouvements habituels sans comprimer le ventre, et sans gêne pour la mère et l’enfant. En outre, elle est munie d’un système anti-glisse pour rester parfaitement en place lors du passage en position assise.
3 / Effet d’hydratation des disques lombaires entre les vertèbres lombaires
L’étirement vertical de la colonne lombaire provoqué par le port de la ceinture AIR LOMBAIRE MATERNITY, en association avec une bonne hydratation, va contribuer à mieux maintenir l’hydratation des disques intervertébraux. En hydratant davantage le disque, celui-ci récupère davantage sa fonctionnalité d’amortisseur lors d’une exposition à une augmentation de pression liée à la reprise d’activité.
4 / Effet antispasmodique, la nuit, par massage des muscles lombaires
La lombalgie pendant la grossesse est souvent « insomniante » : ses douleurs vous réveillent la nuit et peuvent vous empêcher de dormir. A chaque mouvement du dos contre le matelas, la pression exercée sur la chambre pneumatique en partie lombaire fait circuler l’air dans la ceinture. Cette circulation reproduit les palpations du kinésithérapeute lors de massage et induit un relâchement des muscles lombaires. Cette action prévient ainsi les spasmes musculaires la nuit (c’est à dire les contractions intempestives en coup de poignard). Elle est particulièrement appréciée par les personnes enceintes qui ont besoin de dormir avec la ceinture AIR LOMBAIRE MATERNITY.
5 / Effet myorelaxant et nutritif de la chaleur au niveau des muscles lombaires
Par le maintien de la juste chaleur dans la région lombaire, grâce aux propriétés isolantes de la partie gonflable, la ceinture gonflable AIR LOMBAIRE prévient ainsi les coups de froid sur la zone lombaire, particulièrement en hiver. La chaleur améliore la circulation sanguine et l’augmentation du débit sanguin apporte des nutriments et de l’oxygène dont les muscles ont besoin pour guérir et rester en bonne santé. Ainsi, la finition chauffante avec un textile intelligent breveté dénommé Calortex™, peut être avantageusement utilisée en cas de douleurs lombaires en position allongée. En été, on préfèrera la finition anti-transpirante qui permet une thermo-régulation (garde le froid quand il fait chaud et garde le chaud quand il fait froid) sans transpiration grâce au tissu Outlast™ développé pour la NASA.
6 / Effet d'absorption des vibrations au niveau de la colonne lombaire
Par le gonflage du pneumatique, situé uniquement en partie dorsale, la ceinture lombaire AIR LOMBAIRE MATERNITY absorbe les vibrations auxquelles la personne est exposée, comme un pneumatique absorbe les vibrations sur la route. Les ceintures lombaire AIR LOMBAIRE sont d'ailleurs utilisées par le personnel de pont du porte-avion Charles de Gaulle et les pilotes d'hélicoptère de l'Armée Française pour leurs propriétés anti-vibration, depuis 2010. Cet effet sera pertinent si la personne enceinte est soumise à des vibrations (en voiture, à moto...).
Enfin, rappelons, à toutes fins utiles, que l’emploi d’une ceinture de soutien lombaire gonflable n’a pas d’effets délétères sur l’hémodynamique maternelle et fœtale.

Mal de dos après l’accouchement

Si les lombalgies ont une prévalence d’environ 50% pendant la grossesse (pouvant aller au-delà de 60% dans certaines études), elles continuent pour 25% des femmes après l’accouchement. Les lombalgies sub-aigues peuvent engendrer une douleur continue et avoir des répercussions graves et/ou longues chez la femme en cas de dérive vers la lombalgie chronique.

Pour les femmes, le mal de dos durant la grossesse apparaît alors comme étant un facteur de risque du mal de dos en général, ou du mal de dos chronique. Le mal de dos, pendant la grossesse, constitue donc un enjeu de santé public.

Cette prise de conscience est d’autant plus importante que la probabilité pour une femme d’avoir une lombalgie pendant la grossesse diminue avec l’âge. Parmi les femmes ayant moins de 20 ans : 90% sont concernées, parmi celles ayant entre 20 et 30 ans : 67%, parmi celles ayant entre 31 et 40 ans : 61% et parmi celles ayant plus de 41 ans : 45%. Ce sont donc les femmes les plus jeunes qui sont les plus à risque, et donc celles pour lesquelles l’évolution vers la lombalgie chronique serait la plus dramatique.

Selon les études, 7% à 20% des mamans voient leur douleur lombaire persister 18 mois après l’accouchement.

Au-delà de la phase de soulagement immédiat de la douleur de sciatique, ces effets vont durer dans le temps à mesure que la ceinture lombaire AIR LOMBAIRE vous accompagne dans votre reprise d’activité. Il ne s’agit donc pas de l’abandonner trop tôt et de prendre le risque d’une aggravation lombaire.

Peut-être pensez-vous ou avez-vous entendu dire que les ceintures lombaires, c’est mauvais pour les muscles physiologiques. Dans ce cas, vous pensez surement qu’il faut porter au minimum votre ceinture lombaire et la remiser au placard le plus vite possible. C’est en effet un des reproches classiques fait aux ceintures élastiques traditionnelles, avec plus ou moins de fondement scientifique.

Une chose est sûre, avec la ceinture lombaire gonflable AIR LOMBAIRE, qui n’est pas élastique, vous n’avez aucun risque de fonte musculaire ; au contraire, il a été constaté que les patients portant durablement la ceinture AIR LOMBAIRE regagnent du muscle, et la raison est simple à comprendre.

En fait, la ceinture n’a pas de propriété intrinsèque sur la musculation, mais parce qu’avec la ceinture AIR LOMBAIRE, la douleur est efficacement combattue, les utilisateurs reprennent leurs activités sans faire de mouvements de compensation et alors, ils reconstituent et développent leur masse musculaire. Vous êtes le moteur de votre développement musculaire, mais parce qu’avec AIR LOMBAIRE, vous n’avez pas de douleur et pas peur de vous faire mal, alors AIR LOMBAIRE contribue au redéploiement de votre masse musculaire !

En résumé, la ceinture gonflable AIR LOMBAIRE permet soulager la douleur lombalgique pendant la grossesse et de prévenir la chronicisation post accouchement.
A noter : à réception du produit, vous avez 30 jours pour tester la ceinture. Si la ceinture est efficace, le soulagement est immédiat et la prise en charge garantie sur prescription. Si les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous (moins de 1% des cas), votre argent vous est intégralement restitué.

Les douleurs de mal de dos pendant la grossesse

Le terme rachialgie englobe plusieurs types de maux de dos, se situant à différents niveaux sur le rachis et ne sollicitant pas les mêmes articulations. Il faut notamment distinguer dans ces rachialgies à l'étage lombaire, les lombalgies et les douleurs pelviennes postérieures.Les douleurs pelviennes postérieures concernent l’articulation sacro-iliaque. Les lombalgies quant à elles, ne touchent que les dernières vertèbres lombaires : L3, L4, L5. Il est important d’individualiser ces deux types de douleurs, différentes dans leurs caractéristiques, moment de survenue et dans leur traitement. Toutefois, il est à noter que dans certains cas, leurs présences chez la femme enceinte sont concomitantes.
L’ensemble des symptômes dans lequel se trouve la lombalgie sont regroupés sous le terme de « syndrome douloureux pelvien gravidique ». Ainsi, les lombalgies sont souvent indissociables des douleurs pelviennes et des douleurs de la symphyse pubienne.

Les douleurs de lombalgie peuvent débuter à n’importe quel moment de la grossesse, même très tôt dès 3 mois de grossesse. Cependant, elles surviennent souvent entre le 5ème et le 7ème mois de grossesse, pour après diminuer ou atteindre un plateau jusqu’à la fin de la grossesse.

Dans une étude américaine :

  • Pour 56% des femmes, être debout aggravait leur douleur
  • Pour 47,2%, des femmes, la position assise aggravait leur douleur
  • Pour 42,4 % des femmes, se pencher aggravait leur douleur
  • Pour 36% c’était le décubitus qui aggravait leur douleur,
  • Et pour 34%, le fait de marcher aggravait leur douleur

Dans cette même étude, 58% des femmes rapportent des perturbations du sommeil dues à la douleur.

Les douleurs lombaires perturbent la qualité de vie de la femme enceinte et limitent son épanouissement dans la grossesse. Cependant, toutes les femmes enceintes « lombalgiques » ne signalent pas leur douleur et ce pour diverses raisons. L’une de ces raisons étant qu’elles pensent normal d’endurer cette douleur pendant la grossesse. Les sages-femmes et les gynécologues-obstétriciens en charge du suivi de grossesse devraient davantage mettre en avant leurs qualités d’écoute et d’empathie afin de favoriser l’expression de ces femmes. Les idées reçues concernant l’aspect inéluctable des lombalgies et de leur prise en charge devraient définitivement être levées. Rappelons que les gynécologues et les sages-femmes peuvent prescrire la ceinture lombaire gonflable AIR LOMBAIRE MATERNITY chaque fois que cela est indiqué.

Les causes du mal de dos pendant la grossesse

Causes mécaniques

L’hyperlordose

Tout d’abord, la lombalgie résulterait de l’augmentation de la contrainte biomécanique dont les effets se répercuteraient sur la colonne vertébrale et ses articulations. A cause du poids de l’utérus gravide, un déplacement du centre de gravité s’opère alors vers l’avant. Afin de rétablir l’équilibre, le tronc bascule en arrière, accentuant théoriquement la lordose lombaire et créant des lombalgies. Pour répondre à cette sur sollicitation lombaire, les systèmes extenseurs musculaires entrent en jeu pour limiter l’hyperlordose. Dans les faits, la lombalgie par hyperlordose serait surtout constatée en cas de trouble préexistant d’hyper-lordose.

La laxité ligamentaire

L’imprégnation hormonale joue également un rôle dans l’analyse des étiologies des lombalgies. Les hormones concernées sont l’œstrogène et la relaxine. La relaxine, produite par le corps jaune et l’endomètre. Elle a un puissant effet sur le métabolisme. En effet, à une concentration maximale de relaxine, la synthèse et la sécrétion du collagène sont diminuées de 40%. Parallèlement à cela, la dégradation du collagène est stimulée, ce qui engendre un relâchement du tissu conjonctif de soutien musculaire et tendineux, un relâchement des structures ligamentaires et la relaxation du myomètre. Ainsi, la laxité ligamentaire semble être aussi une source de limitation de l’organisme dans sa capacité à répondre à l’augmentation de sollicitation mécanique des lombaires pendant la grossesse.

Causes vasculaires

Une autre hypothèse avancée pour comprendre la lombalgie de la femme enceinte est la compression vasculaire. L’alitement prolongé entraîne une compression de la veine cave inférieure qui aboutit à une diminution de la saturation en oxygène et donc conduit à une hypoxie. Cette hypoxie pourrait rendre moins efficient les disques intervertébraux dans leur rôle d’amortisseurs naturels de la colonne vertébrale. Le conseil à fournir aux patientes serait de privilégier les positions en décubitus latéral gauche durant le sommeil.

Causes musculaires

Il y aurait également un facteur musculaire dans la survenue de lombalgies durant la grossesse. Si l’on observe les muscles de la colonne vertébrale, c’est-à-dire les muscles spinaux : il est avéré qu’en cas de diminution de leur activité au premier trimestre de la grossesse, on observe une plus grande fréquence de lombalgies, ainsi qu’un niveau d’incapacité plus élevé, au troisième trimestre de la grossesse.

Certains auteurs avancent la simple hypothèse de « fatigue » musculaire. En effet, il a été constaté que :

  • La douleur avait tendance à augmenter avec l’activité, et donc au cours de la journée
  • La douleur était moindre avec du repos
  • Les lombalgies augmentaient avec les efforts et les mouvements du rachis

De plus, selon une étude réalisée en Suède, l’endurance musculaire est un facteur important dans la survenue de lombalgie en générale durant la grossesse. Des tests d’endurance ont alors été réalisés sur les muscles extenseurs spinaux dorsaux, et les muscles abducteurs de la hanche, chez des femmes souffrant encore de maux de dos 3 ans après la grossesse. L’endurance de ces muscles varie en fonction du type de douleur : douleurs pelviennes, douleurs lombaires ou douleurs combinées. Lorsque ces femmes souffrent d’une douleur combinée, l’endurance de ces muscles est plus affectée. Cela est mis en corrélation avec les postures exacerbant la douleur telles que : la station debout, les tâches quotidiennes qui nécessitent une résistance musculaire.

Causes psychosociales

La notion d’environnement social est également à prendre en considération dans l’analyse des causes de survenue de lombalgies durant la grossesse. Notons que les facteurs de risque de lombalgies sont très proches de ceux rencontrés durant la dépression du post-partum.

Au sein d’une étude, le constat suivant a été fait : les facteurs de détresse psychologique durant la grossesse sont proches de ceux de la lombalgie commune, tels que :

  • Le faible niveau de ressources,
  • Les conflits familiaux,
  • Le travail précaire,
  • Les antécédents de dépression,
  • Les évènements stressants vécus dans l’année de conception.

D’autre part, la grossesse est par elle-même souvent source de stress et d’anxiété. Il semblerait donc judicieux d’adopter l’approche bio-psychosociologique dans la gestion des lombalgies chez la femme enceinte.

Comment traiter et soulager la sciatique d’origine compressive pendant la grossesse ?

Pour la moitié de ces femmes, la lombalgie s’accompagnerait de lombosciatique. La crise de sciatique provoque une douleur vive, qui part du bas du dos pour irradier dans toute la jambe. La douleur est due à l’inflammation autour de la racine nerveuse.

Le plus souvent, la crise de sciatique (ou lombo-sciatique) est déclenchée lors d’un effort physique par la compression des racines du nerf sciatique au niveau du rachis lombaire, soit entre la quatrième et la cinquième vertèbre lombaire (sciatique L4-L5), soit entre la cinquième lombaire et la première vertèbre sacrée (sciatique L5-S1). La douleur de sciatique au niveau des fessiers peut s'intensifier en cas d'exposition à basse température. A contrario, l’application de chaleur pourra contribuer à soulager la douleur de sciatique.

Nous avons maintenant compris que dans l’immense majorité des crises de sciatique pendant la grossesse, l’origine de la douleur est d’abord mécanique : quelque chose appuie sur le nerf sciatique.

L’affaiblissement des amortisseurs naturels que sont les disques lombaires entraine leur débordement de l’axe vertébral vertical et ils appuient alors sur les racines du nerf sciatique, ce qui déclenche la douleur de sciatique dans les fessiers. Plus la pression sur le nerf sciatique est forte, plus la douleur va descendre loin dans la jambe. Parfois, la douleur n’est pas ressentie tout le long de la jambe mais seulement à certains niveaux du chemin du nerf sciatique, on parle alors de sciatique tronquée. Pour soigner la sciatique, puisque l’origine de la douleur est d’abord d’origine mécanique, c’est aussi d’abord mécaniquement qu’elle devra être traitée pour soulager durablement. Plus précisément, comme la sciatique est liée à une compression du nerf sciatique, il faudra chercher à décompresser le nerf sciatique. Sachant que cette compression est due le plus souvent (au moins 85% des cas) au disque intervertébral, la question devient : comment permettre au disque lombaire de ne pas déborder pour ne pas appuyer sur le nerf sciatique ?

La réponse consiste à exercer une force d’étirement vertical sur la colonne de façon à redonner de l’espace vertical au disque écrasé entre deux vertèbres, afin qu’il retrouve sa position et son amplitude naturelle. C’est toute la philosophie d’action de la nouvelle génération de ceintures lombaires gonflables AIR LOMBAIRE MATERNITY.

Les autres traitements du mal de dos pendant la grossesse

A la lumière de tous ces éléments, il apparaît clairement que Les lombalgies, même si elles sont considérées comme un des maux communs de la grossesse, ont de vraies répercussions sur la vie quotidienne des femmes enceintes concernées. La gêne ou la douleur suscitée par ces lombalgies peut perdurer bien au-delà du post-partum immédiat. Il est donc important de ne pas négliger cet affect durant la grossesse et le post-partum et de trouver des moyens pour y remédier.

Les traitements médicamenteux

Face à la douleur et l’inflammation différents niveaux d’antalgiques peuvent être employés. Nous expliciterons ceux indiqués lors de lombalgies durant la grossesse.

Le paracétamol est l’antalgique de première intention durant la grossesse. Les antalgiques de niveau 2 n’ont pas l’AMM pendant la grossesse. Les AINS ne sont pas tératogènes, mais sont contre-indiqués pendant la grossesse même en prise unique et interdits dès le 6ème mois de grossesse. Demandez conseil à votre pharmacien.

L’acupuncture

L’acupuncture est assimilée à un traitement « analgésique » alors que la kinésithérapie est considérée comme étant un traitement réhabilitant en augmentant la force musculaire et la coordination pour compenser la gêne causée par l’instabilité des articulations. Différentes études ont montré l’effet bénéfique de l’acupuncture durant le 2ème et 3ème trimestre de la grossesse, et ce, sans effets nocifs, délétères. Elle apparaît alors comme étant une des méthodes de médecine alternative qui a un effet bénéfique sur les lombalgies durant la grossesse.

L’ostéopathie

L’ostéopathie est aussi une discipline de la médecine alternative qui semble être efficace sur les lombalgies durant la grossesse. Des recommandations ont été effectuées par la Société Française de Médecine Manuelle Orthopédique et Ostéopathique en 2007. Elles stipulent entre autres qu’il ne faille pas faire de manipulation au premier trimestre, car il y a déjà un risque naturel de fausse couche augmenté. Il faut également éviter la manipulation en décubitus latéral droit, ou si la patiente est sous anticoagulant à dose curative. Pour finir, les manipulations ne sont pas non plus recommandées en cas d’hypotrophie fœtale et/ou de pré-éclampsie. Dans tous les cas, un traitement ostéopathique chez la femme enceinte doit se faire en concertation avec l’obstétricien ou la sage-femme responsable de son suivi de grossesse.

Autres approches

Le fait de s’allonger avec les pieds surélevés par un coussin, l’utilisation d’un marche pied lorsqu’on est assis sont fréquemment recommandés. En ayant les hanches fléchies, la lordose lombaire est réduite et cela aide à soulager le spasme musculaire et la douleur aiguë.

Des compresses chaudes ou froides peuvent être appliquées sur le dos en association ou non à des massages.

Enfin, des exercices de relaxation enseignés et effectués lors des séances de préparation à la naissance sont également bénéfiques pour les lombalgies.

Voir les produits

pour La grossesse

Ceinture AIR LOMBAIRE Maternity

Prise en charge

Avis

Témoignages grossesse

OREILLER AIRFORME

Avis

Témoignages grossesse

Plan de page

Les Avantages

MAL DE DOS SOLUTIONS

Résultats cliniques certifiés
80 000 personnes soulagées
Bénéfices
dès la première utilisation
Satisfait ou remboursé
30 jours
Fournisseur De l'Armée française

Chez Mal De Dos Solutions, nous avons à cœur de vous offrir la meilleure expérience de recherche possible, tout en respectant vos choix. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies