Your browser does not support JavaScript!

SOULAGER LA DISCOPATHIE CERVICALE

Le collier gonflable CERVICAL AIR® pour la discopathie cervicale



Vous vous demandez sans doute pourquoi le collier CERVICAL AIR® aurait une telle efficacité pour soulager et traiter des douleurs de discopathie !

En fait, dans l’immense majorité des discopathies cervicales, l’origine de la douleur est d’abord mécanique : le disque intervertébral appuie sur les racines des nerfs.

Pour soigner la douleur de discopathie, comment faire pour que le disque intervertébral arrête de comprimer les racines nerveuses ?

C’est toute la philosophie d’action de la nouvelle génération de colliers CERVICAL AIR® : faire levier sur la clavicule au moment du gonflage pour transférer le poids de la tête sur les épaules sans solliciter les cervicales.

Le premier bénéfice ressenti par les utilisateurs des colliers CERVICAL AIR® est l’effet anti-douleurs naturel, rapide, modulable, et sans effet secondaire.

LES MÉCANISMES D’ACTION DU COLLIER CERVICAL AIR®

1 / Effet de décompression sur le disque intervertébral par étirement vertical de la colonne cervicale
discopathie-cervicale3
Le premier bénéfice ressenti par les utilisateurs des colliers CERVICAL AIR® est l’effet anti-douleurs naturel, rapide et modulable, sans effets secondaires. Une fois le collier en place, au moment du gonflage, le collier CERVICAL AIR® provoque un léger étirement de la colonne cervicale, en faisant levier sur la clavicule. CERVICAL AIR® transfère ainsi le poids de la tête sur les épaules sans solliciter les cervicales basses.
En outre, en augmentant l'espace intervertébral, CERVICAL AIR® permet de réduire la pression exercée sur les disques et donc soulage mécaniquement et immédiatement, les douleurs cervicales dont l’origine était liée à une compression du disque.

discopathie-cervicale3
L’intensité de l’effet anti-douleur est ajustée par l’utilisateur en fonction de son besoin, en gonflant plus ou moins le collier CERVICAL AIR®. En outre, comme les coussins gonflables sont indépendants, l’étirement vertical peut être accentué ou diminué selon le côté du cou à traiter(+ à droite ou + à gauche). Cela permet de latéraliser le traitement. Ce mode d’action est particulièrement pertinent en cas de névralgie cervico brachiale, complication la plus fréquente de l’arthrose cervicale qui est toujours latéralisée.
2 / Effet d’alignement vertical des cervicales sans risque d’étouffement
Par la solidarisation de la partie arrière et avant du cou, le collier CERVICAL AIR®, contribue à réaligner la colonne cervicale en cas problèmes d’alignement. Ainsi, les parties osseuses des vertèbres désalignées, qui appuyaient sur les racines nerveuses, cessent de déclencher ce stimulus douloureux. .
CERVICAL AIR® se distingue des colliers cervicaux gonflables existants, qui sont comme des pneus empilés, et qui compriment le cou de plus en plus quand on les gonfle, rendant la respiration difficile.

3 / Effet d’hydratation des disques cervicaux
discopathie-cervicale6
L’étirement vertical de la colonne cervicale provoqué par le port du collier CERVICAL AIR®, en association avec une bonne hydratation, va contribuer à mieux maintenir l’hydratation les disques intervertébraux. En hydratant davantage le disque, celui-ci récupère davantage sa fonctionnalité d’amortisseur lors d’une exposition à une augmentation de pression.
4 / Effet d'absorption des vibrations au niveau des vertèbres cervicales
Par le gonflage du collier CERVICAL AIR®, on déclenche l’absorption des vibrations auxquelles la personne est exposée, comme un pneumatique absorbe les vibrations sur la route. Cet effet sera pertinent si la personne atteinte de douleur cervicale est soumise à des vibrations intenses et récurrentes (cervicalgie du conducteur de moto, du jardinier ou du bricoleur...). Pour information, les ceintures gonflables AIR LOMBAIRE® sont d'ailleurs utilisées par le personnel de pont du porte-avion Charles de Gaulle et les pilotes d'hélicoptère de l'Armée Française pour leurs propriétés anti-vibration, depuis 2010.
discopathie-cervicale7
5 / Effet myorelaxant et nutritif de la chaleur au niveau cervical
discopathie-cervicale8
Grâce aux propriétés isolantes de la partie gonflable, le collier CERVICAL AIR® maintient la juste chaleur dans la région cervicale. Cette chaleur produit :Une vasodilatation locale :l’augmentation du débit sanguin induite par CERVICAL AIR® apporte des nutriments et de l’oxygène aux différentes cellules des vertèbres, des disques cervicaux, des muscles et des ligaments. La bonne nutrition des cellules facilite la régénérescence cellulaire et retarde la dégénérescence impliquée dans l’évolution de la cervicarthrose.

Une prévention des contractures de muscles ou ligamentsqui soutiennent les cervicales, c’est l’effet myorelaxant sans médicament.

Les solutions mal de dos

POUR LA discopathie

CEINTURE AIR LOMBAIRE GONFLABLE

Prise en charge

Avis

Témoignages discopathie

Limiter l’évolution de la discopathie dégénérative

Au-delà de la phase de soulagement immédiat de la douleur de discopathie, les effets vont durer dans le temps à mesure que le collier CERVICAL AIR® vous accompagne dans votre reprise d’activité.

En résumé, le collier CERVICAL AIR® permet de soulager la douleur de discopathie et de prévenir l’évolution de la maladie tout en vous permettant de poursuivre vos activités quotidiennes.

Alors n’attendez plus pour être SOULAGER, BOUGER, VIVRE, essayez CERVICAL AIR® !

A noter : à réception du produit, vous avez 30 jours pour tester le collier. Si le collier est efficace, le soulagement est immédiat et la prise en charge garantie sur prescription. Si les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous (moins de 1% des cas), votre argent vous est intégralement restitué.

Comprendre la discopathie ou les discopathies

Les discopathies au niveau cervical sont de plus en plus fréquentes, notamment à cause de l’utilisation intense des claviers et écrans de smartphone qui sollicitent énormément la colonne cervicale. On parle du syndrome des Text Neck pour décrire ce phénomène.

La colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres :

  • 7 vertèbres cervicales,
  • 12 vertèbres dorsales et
  • 5 vertèbres lombaires.
En dessous de ces vertèbres, on retrouve le sacrum ou zone pelvienne et le coccyx.

Chacune de ces vertèbres est séparée de la suivante par un disque intervertébral qui sert à la fois de ligament pour unir les vertèbres et d’amortisseur pour absorber les chocs. Ce disque est composé de 2 parties :

  • Le noyau gélatineux (au centre) ou nucleus pulposus, au centre, a la forme d'une bille de 1 à 1.5 cm de diamètre. Il est composé à 80% d’eau qui assure l’élasticité du disque et permet sa compression. Le noyau constitue un véritable amortisseur hydraulique de pression : il absorbe 75 % de la charge imposée au disque.
  • L’anneau fibreux (à la périphérie), ou annulus fibrosus, autour du noyau gélatineux, est composé à 65% d'eau. C’est un ensemble de fibres qui ressemble à un gros ligament, dont le rôle est d'attacher les vertèbres les unes aux autres. Ces fibres s'entrecroisent et forment un maillage serré qui résiste à l'étirement dans toutes les directions. Il absorbe aussi 25% de la charge imposée au disque.

Le disque n'est pas une structure inerte et peut se comparer à une éponge imbibée d'eau qui se gorge de liquide la nuit et lors du repos allongé, et pendant la journée, sous l'effet du poids du corps, elle se vide progressivement de cette eau comme si on la pressait.

C'est la raison pour laquelle votre taille diminue entre le matin et le soir. La perte de hauteur pour l'ensemble de la colonne peut atteindre 2 cm. Avec l’âge et les millions de mouvements et ports de charges infligés à la colonne vertébrale, les disques intervertébraux peut vieillir et dégénérer, en particulier les disques les plus sollicités au niveau lombaire ou cervical. La discopathie se manifeste lentement et progressivement. Le disque intervertébral s’affine, devient moins souple. On parle de dégénérescence discale (un pincement discal apparaît à la radio).

Avec le temps, la dégénérescence discale devient une véritable discopathie dégénérative. La discopathie évolue avec l’apparition de déchirures dans l’anneau fibreux situé autour du disque (annulus fibrosus). Le centre du disque, le nucleus pulposus peut alors migrer dans l’épaisseur de cet anneau fibreux (annulus fibrosus) et entrainer des douleurs lombaires aigues ou chroniques.

S’il se déplace au travers de l’anneau, le noyau gélatineux peut faire saillie à l’arrière du disque en formant alors une protrusion discale (déplacement de disque vers l’arrière° qui peut être considérée comme une « pré-hernie discale » ; on parle aussi de discopathie protrusive.

Lorsque plusieurs disques intervertébraux sont concernés par un processus dégénératif, on parle de discopathie étagée ou pluri-étagée.

Les causes et les facteurs de risque de la discopathie

L’âge est le principal facteur de risque. Plus précisément, l’apparition d’une discopathie dégénérative est principalement liée au vieillissement du disque. Ce vieillissement sera d’autant plus précoce que la colonne cervicale aura été soumise à d’importantes sollicitations de façon répétée, au cours d’une vie, comme lors de port de charges lourdes, la position assise prolongée, la conduite prolongée de voiture ou d’engin, la prise de mauvaises postures ou les mouvements répétitifs au niveau du tronc.

Si les traumatismes importants peuvent aussi déclencher une discopathie (accidents, fractures), il ne faut surtout pas oublier comme facteur de risque les microtraumatismes répétés (course à pied sans chaussures appropriées, exposition à des chocs comme la réception après un saut d’obstacle) ou les vibrations. C’est ainsi que les métiers soumis à des vibrations répétées (BTP, pilotes d’avions et d’hélicoptères) ont classé les discopathies comme maladies professionnelles.

D’autres facteurs de risque peuvent être signalés :

  • Le tabagisme et le manque d’exercice qui réduisent le flux sanguin qui irrigue les disques et altèrent donc son hydratation donc ultimement sa souplesse et sa capacité à absorber les chocs.
  • L’obésité qui augmente la pression imposée aux disques par le poids du corps et un avancement du centre de gravité vers l’avant.
  • Le manque d’exercice physique car dans ce cas, les muscles sont plus faibles et le rachis est par conséquent moins bien soutenu.

Les autres traitements de la discopathie cervicale

Lors de douleurs cervicales importantes, il est important d’aller consulter un spécialiste pour ne pas laisser le problème s’aggraver et vos douleurs de discopathie devenir chroniques.

La prise en charge d’une discopathie dégénérative s’attache en premier lieu à soulager la douleur.

Un traitement antidouleur, anti inflammatoire ou à base de corticoïdes (voire des infiltrations) peut être prescrit. Cependant, il faut bien avoir conscience qu’ils ne s’attaquent pas à la cause de la discopathie, la baisse d’efficience du disque, et ne limiterons pas l’évolution de la maladie.

Avant de penser à une opération, une autre façon de s’attaquer à la douleur de discopathie et de prévenir l’évolution dégénérative de la maladie consiste à restaurer la fonctionnalité du disque en agissant sur deux leviers :

  • Provoquer une baisse de la pression exercée sur le disque en exerçant une force d’étirement vertical sur la colonne de façon à redonner de l’espace vertical au disque écrasé entre deux vertèbres, afin qu’il retrouve sa position et son amplitude naturelle.
  • Hydrater convenablement le disque pour lui redonner consistance et souplesse

C’est tout le fondement du développement du collier gonflable CERVICAL AIR® pour les discopathies cervicales.

Parfois, une intervention chirurgicale doit être envisagée. On parle d’arthrodèse. Cette opération consiste à bloquer le ou les niveaux douloureux dans le but de limiter les mouvements du disque atteint. Cela permet de retirer et remplacer ce disque. En quelques mois, cette opération aboutit à la soudure des vertèbres concernées entre elles et donc diminue les douleurs. Cependant, la chirurgie n’est envisagée que lorsqu’il existe une compression du nerf par une hernie et lorsque les traitements dits conservateurs (c’est-à-dire médicaments et rééducation) ont échoué. En effet, une telle intervention expose à la survenue ou à la persistance de douleurs au niveau des cervicales et ne permet que rarement d’obtenir la disparition totale des douleurs. D’autres parts, la colonne cervicale reste plus sensible après l’opération et il est nécessaire de continuer à prendre certaines précautions afin de limiter toute nouvelle usure. Enfin, il est tout de même parfois nécessaire de modifier ses activités physiques, sportives et professionnelles.

VOIR LES PRODUITS

POUR LA discopathie CERVICALE

COLLIER CERVICAL AIR

Pris en charge

Avis

Témoignages discopathie cervicale

Étude clinique

Brochure

Lettre d’information pour votre médecin

Bon de commande

Plan de page

Les Avantages

MAL DE DOS SOLUTIONS

Résultats cliniques certifiés
80 000 personnes soulagées
Bénéfices
dès la première utilisation
Satisfait ou remboursé
30 jours
Fournisseur De l'Armée française

Chez Mal De Dos Solutions, nous avons à cœur de vous offrir la meilleure expérience de recherche possible, tout en respectant vos choix. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies